top of page
0805 38 38 12

Service gratuit+ prix appel

Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Les systèmes de chauffage économiques

Nous rentrons actuellement dans une période de crise en terme d'énergie. Aux portes de l'hiver il est préférable de se tourner vers des systèmes qui consomment peu.


C'est pour cela que nous allons nous attarder sur les systèmes de chauffage et précisément déterminer quels sont les plus économiques.


Le chauffage représente environ 2/3 de la facture énergétique en France, savoir comment réduire ce point permet de gagner énormément sur le long terme.



Tout d'abord qu'est ce qu'un chauffage économique ?


Il faut d'abord comprendre que plus les machines sont récentes, plus la technologie utilisée l'est également et plus la machine est efficace.

Penchons nous sur les éléments important afin de bien choisir son système de chauffage :


☑ Le coût d'acquisition de l’appareil ainsi que de son installation, qui peuvent être extrêmement variable selon les dispositifs


☑ Le prix de la matière première ou de l’énergie utilisée


L'efficacité du système de chauffage, c'est-à-dire la différence entre l'énergie utilisée pour le chauffage et l'énergie produite. Plus l'efficacité est élevée, meilleur est l'appareil. On peut aussi parler d'ETAS, qui permet de comparer des solutions utilisant des énergies différentes.


De plus, pour que le système de chauffage soit économique, il doit être installé dans une maison bien isolée. Une mauvaise isolation entraîne beaucoup de déperdition de chaleur, ce qui oblige l'installation à dépenser plus que nécessaire pour atteindre la température souhaitée.



La chaudière à gaz, la fausse bonne idée ?


Bien que le gaz soit moins populaire de nos jours, il présente de nombreux avantages pour les rénovations! En effet, les chaudières de dernière génération dites à Très Haute Efficacité Énergétique consomment beaucoup moins que les anciennes chaudières classiques.


Deux types de chaudières existent aujourd'hui : Les chaudières gaz à condensation, qui sont les modèles les plus courants. Ces derniers captent la chaleur dégagée par les vapeurs de combustion pour chauffer l'eau du circuit de chauffage. Elles consomment donc 20 à 30 % de moins que les chaudières traditionnelles.



Chaudières à gaz à basse température (Low NOx), installées dans des appartements s'il n'y a pas de possibilité d'installer une solution de condensation. Ils chauffent l'eau jusqu'à 50°C contre 90°C pour les chaudières traditionnelles, permettant d'économiser 15% sur les factures de chauffage. Ainsi, si votre logement est déjà raccordé au gaz de ville, vous devez opter pour une chaudière neuve, plus performante et économique.


En effet, alors que le prix du gaz peut varier, le propane est plus cher à utiliser. De plus, les chaudières à gaz dont le prix d'achat se situe entre 3 000 et 6 000 sont relativement bon marché, surtout si elles sont éligibles à MaPrimeRénov dans le cadre de la rénovation. A ce prix il faut ajouter l'entretien annuel entre 150-250€.




La chaudière au fioul


Comme pour les systèmes de chauffage au gaz, il existe actuellement deux types de chauffage au mazout : les chaudières à condensation et à basse température.


Ces derniers offrent un très bon confort thermique et un bon rendement, ce qui explique l'ancienne popularité du mazout !


Cependant, ils ont un prix d'achat relativement élevé de 6500-10000€, auquel il faut ajouter le prix d'installation et d'achat du réservoir.





De plus, le prix de l'énergie corrélé au fioul rend ce mode de chauffage particulièrement onéreux. Enfin, il faut ajouter le prix de l'entretien annuel qui est de 130-2 0€.Nous ne pouvons pas soutenir les chaudières au mazout, qui sont désormais interdites comme solution de base dans les maisons neuves, ainsi que dans les rénovations.



Se chauffer au bois


Parmi les nombreux combustibles disponibles aujourd'hui, les plus disponibles sont le chauffage au bois et ses dérivés comme la sciure et les écorces !


La chaudière biomasse efficace est un système central qui permet de chauffer l'ensemble de votre habitation ainsi que l'eau chaude sanitaire. Il est disponible sous deux formes et à des prix différents : Automates, entre 12 000 et 25 000 €. Ils sont équipés d'un silo qui alimente automatiquement la chaudière. Ce modèle est assez grand.





Manuels, vendus entre 2 000 et 10 000 €. Dans ce cas, les habitants doivent livrer eux-mêmes le bois à la chaudière.


Ces coûts d'investissement importants sont compensés par le faible coût du chauffage au bois (sous forme de bûches, pellets ou granulés).


Cette installation est donc rentable à long terme, d'autant plus qu'elle offre une bonne efficacité énergétique. Parfois, un poêle à granulés vendu comme système de chauffage principal est en réalité davantage un système de secours. Bien que son prix d'achat soit inférieur à celui d'une chaudière biomasse, 1 000 à 000 €, cet appareil ne peut à lui seul couvrir vos besoins de chauffage.



Le chauffage électrique


S'il est connu qu'il est énergivore et donc peu économique, le chauffage électrique peut être un bon allié pour les petites maisons ! En effet, ses coûts de fonctionnement élevés sont souvent dus à plusieurs facteurs :


Grande surface habitable ;

Mauvaise isolation ;

Anciens convecteurs dits "toasters".


En choisissant des batteries inertielles souvent utilisées en domotique, vous pouvez réduire votre facture d'électricité.


En effet, ils émettent également de la chaleur après leur extinction, réduisant ainsi votre consommation d'électricité.


Les radiateurs de ce type ne nécessitent aucun entretien autre qu'un dépoussiérage régulier. Cependant, pour l'eau chaude sanitaire, vous devez acheter une chaudière à eau chaude supplémentaire.



La pompe à chaleur


Il existe plusieurs types de pac, elles puisent leur énergie de sources différentes et présentent toutes leurs propres particularités.



La pompe à chaleur air/eau


Ce modèle de pompe à chaleur produit de l'énergie à l'air libre. Concrètement, elle récupère les calories de l'air pour les restituer à l'eau du circuit de chauffage, d'où le nom de pompe à chaleur air/eau. Un système de chauffage utilisant des énergies renouvelables permet chaque année certaines économies. Cependant, il faut rajouter une petite consommation, la pompe à chaleur doit être raccordée au secteur pour fonctionner.



La pompe à chaleur air/air


Comme la pompe à chaleur air/eau, la pompe à chaleur air/air absorbe également les calories de l'air extérieur. Il souffle ensuite de l'air chaud dans la maison à l'aide de ventilateurs ou d'évents muraux. Il peut être utilisé pour rafraîchir l'habitacle en été, c'est pourquoi ce système est aussi appelé climatiseur réversible !


Puisqu'il peut fonctionner en toutes saisons, ses coûts d'exploitation à l'année sont logiquement plus élevés.


Or, les climatiseurs réversibles consomment peu d'énergie par rapport à ce qui est produit. Si leur prix d'achat est faible, de 1 600 à 3 000 €, ce dernier ne concerne que le module externe et le monosplit, c'est-à-dire un appartement pour couvrir les besoins de chauffage de toute la maison, il faut ajouter d'autres unités de monnaie, ce qui augmente les coûts d'acquisition.


De plus, une pompe à chaleur air-air n'est pas éligible à l'aide.




La pompe à chaleur thermique


Contrairement aux pompes à chaleur précédentes, la pompe à chaleur géothermique récupère les calories dans le sol et non dans l'air.


Il les chauffe ensuite pour chauffer l'eau du circuit de chauffage, ainsi les radiateurs ou le chauffage au sol restent en place pendant la rénovation.


Cette pompe à chaleur est beaucoup plus chère car elle nécessite de creuser le sol de votre jardin et coûte entre 1 000 et 20 000 euros.


Cependant, ce coût d'achat est compensé à long terme par un très bon rendement, qui consomme 1 kWh d'électricité pour -5 kWh d'énergie produite. De plus, une pompe à chaleur géothermique est éligible à l'aide.







Comments